Une baisse de Fréquence Cardiaque (FC) à une intensité donnée est souvent rapportée comme une adaptation positive de l'athlète montrant une amélioration de son rendement ou encore de son niveau de forme.

Attention à ce genre de raccourci qui peut s’avérer totalement faux et surtout être à l’inverse de ce que laisse supposer la croyance populaire d'une baisse de FC. Il est important d’avoir une approche plus globale. Un lien existe entre l’évolution de la FC, l’intensité de l’exercice, la perception de l’effort et le niveau de charge d’entraînement.

Une baisse de FC à une intensité donnée (FCexe) peut être également le 1er signal d’un état de fatigue de l’athlète ou plus précisément d’une forme de functional overreaching qui va provoquer une baisse temporaire de la performance, de no-functional overreaching provoquant une stagnation voir une régression des performances, ou plus gravement d’un overtraining (cf. schéma ci-dessous) pour lequel l’athlète va devoir observer de long mois de récupération avant de retrouver un état initial au niveau de son homéostasie (équilibre du fonctionnement de l’organisme).

Innov Triathlon | Continuum fatigue

Une baisse de FC lors de la phase de récupération (FCr) durant une séance HIIT (High Intensity Interval Training) peut également être un signe de fatigue.

Un suivi longitudinal de la réponse cardiaque associé à un monitoring de la charge et surtout la prise en compte des signaux perceptifs (difficulté de l’effort, qualité du sommeil, niveau de stress quotidien, niveau de fatigue quotidien, profil d’humeur ...) permet de mettre en place un entraînement intelligent qui va optimiser l’adaptation de l’organisme à un niveau supérieur. L’analyse de la variabilité cardiaque pourra également s’avérer intéressant pour explorer ne manière non-invasive le système nerveux autonome. Ce suivi HRV est important mais doit s’effectuer en dernier lieu. Des indices simples sont souvent plus pertinents.

Voici un exemple concret chez un athlète :

Comparaison de la réponse cardiaque sur 2 séances identiques.

  • Type de séance : 4x (5’ @105-110%CP/ r 5’ @50-60%CP)
  • Discipline : Vélo (Home-Trainer)
  • Contexte : 1ère séance réalisée avec un bon état de forme. 2ème réalisée avec un état de fatigue au lendemain d’une séance Run en LTH.
Innov Training | Comparaison séance
  • On peut voir que si on ne retient que la baisse de FC (-12 bpm) pour une puissance identique on passe totalement à côté de l’impact de la séance sur l’organisme qui a engendré un niveau de perception de la difficulté de l’effort plus élevé (+2,5).

En conclusion :

  • Une baisse de FCexe/ FCr ne doit pas systématiquement être perçue comme une amélioration du rendement de l’athlète. Elle peut être synonyme d’un état de fatigue qui s’installe ou perdure.
  • L’évolution de la réponse cardiaque doit être pris en compte dans un ensemble global et indissociable prenant en compte différents paramètres (Charge, Perception de l’effort et de la fatigue, humeur, Période de la préparation, indice HRV).
  • Une baisse de FC peut révéler une baisse de la commande nerveuse et un déséquilibre du Système Nerveux Autonome (SNA).
  • Effectuer un suivi régulier de votre réponse cardiaque en utilisant des tests submaximaux.
  • La baisse de vos performance, que ce soit en compétition mais également à l’entraînement, est un élément pertinent pour déceler un état de fatigue.

Pour aller plus loin :

  • Aubry & al (2015). The development of functional overreaching is associated with a faster heart rate recovery in endurance athletes. Plos One.
  • Lambert & al (2004). Variation in heart rate during submaximal exercise : implications for monitoring training. Journal of Strength and Conditioning Research.
  • Lambert & al (2009). Day to day variation in heart rate at different levels of sub maximal exertion : implications for monitoring training. Journal of Strength and Conditioning Research.
  • Lambert & al (2011). A novel submaximal cycle test to monitor fatigue and predict cycling performance. Br J Sports Med.
  • Lucia & al (2000). Heart Rate and performance parameters in elite cyclists : a longitudinal study. Med Sci Sports Exerc.